[ALBUM] Dame Civile, ou le combo parfait entre chanson et hip-hop alternatif

Deux frères, deux voix et une multitude d’influences venues d’ici, de là-bas pour créer une musique qui leur appartient. Nous pourrions presque le qualifier d’hybride : un disque de huit titres tantôt dansants, tantôt plus calmes, qui mélange une musique hip-hop à de la chanson, voire de la poésie des temps modernes.

Dame Civile vient de sortir son troisième EP, et c’est d’une très grande beauté.

Nouvel Âge, c’est un magnifique disque qui explore les frontières de la réalité terrestre à travers le temps et les expériences. Durant les quelques vingt-deux minutes d’écoute, les frères passent en revue les émotions que nous rencontrons dès notre plus jeune âge, jusqu’aux phases de séduction avant les histoires d’amour, qui sont parfois suivies des regrets, et surtout par beaucoup de souvenirs.

Dame Civile, c’est un duo qui fait de la musique puissante, avec ses tripes. De la musique sincère et naturelle, qui fait du bien et qui t’autorise à t’évader de ton esprit pendant un instant. Dame Civile est un duo affranchi et on est déjà fan de ce qui va arriver.

En collaboration avec Sébastien Bouchereau

[CLIP] 54 et son clip viennent clore ton année

C’est l’histoire d’une rencontre entre un rappeur (5) et une chanteuse-pianiste-trompettiste (4) qui décident de s’allier à un batteur et beatmaker connu sous le pseudo de Cocodrums.

Il y a deux ans, le duo 54 voit le jour, pour le bonheur de nos oreilles.

À l’aube de l’année 2018, 54 sort son premier album éponyme et entièrement fait maison, alors composé de quatorze titres.
Il peut s’avérer être difficile de classer le duo dans un seul et unique genre musical. En effet, à travers ce premier disque, 5 et 4 touchaient à tout et nous montraient plusieurs de leurs facettes : un mélange entre rap et jazz, en ajoutant une pincée de trap et de cloud, le tout pour faire un arrêt dans le temps et créer 48 minutes de légèreté.

Deux ans plus tard, le duo revient avec deux clips : Respire premièrement, suivi de killu sorti récemment.

Ce dernier single et clip à tout pour plaire : doté d’une prod aux multiples influences comme d’habitude, killu vient apaiser les cœurs en cette fin d’année. C’est un titre léger et aérien à écouter sans modération. L’arrivée de ce nouveau clip qui vient clore ton année est-elle un message pour dire « 2021, on est là » ?

[ALBUM] Marc Rebillet n’est pas un artiste, c’est un performeur

Si tu es féru.e de découvertes musicales et que tu es tout le temps en quête de LA pépite à faire écouter à tout ton entourage, sache que tu es tombé.e sur la bonne page.

Je te présente Marc Rebillet.

Marc, c’est un artiste et youtubeur franco-américain qui s’est lancé dans la musique. C’est un artiste ou, que dis-je, un performeur doté d’un pouvoir incroyable pour improviser et composer des titres sous tes yeux en plein set, ou pour apporter un peu de good vibes sur Instagram.

En octobre, il a sorti Loop Daddy III, soit un album de 19 titres et je t’en parle aujourd’hui car, après avoir fait mon bilan musical annuel, je me suis rendue compte que ce disque était probablement ma découverte de l’année.

Marc Rebillet est un génie. Ou un extraterrestre. Ou peut-être bien un mélange des deux.

Il fait partie de ces artistes qui peuvent te chanter une chanson type gospel, suivie d’une chanson très funky et finir par se lâcher complètement pendant son set en créant un titre contre Trump avec l’aide de son public.
C’est un artiste qui peut te sortir un titre de 43 secondes pour ne t’envoyer que des good vibes, mais qui deux semaines plus tard peut faire un live de trois heures afin de se féliciter d’avoir le million d’abonnés sur sa chaine YouTube.

Marc Rebillet est le maître de la « non prise de tête », un interprète incroyable et bien sur un professionnel pour ajouter de l’humour dans sa musique. Il est à la fois touchant et épatant quand tu le vois sur scène, mais également quand tu te poses pendant 43 minutes en écoutant Loop Daddy III. Tu passes un peu par toutes les émotions grâce à ce disque, ce qui est en parfaite cohérence avec l’année que nous venons de vivre.

Ne serait-ce d’ailleurs pas ce que nous recherchons, nous auditeurs, lorsque nous découvrons un artiste, un album ?

Aujourd’hui, Marc Rebillet est le musicien mélomane et touche-à-tout qu’il faudra surveiller d’extrêmement près en 2021. Cet énergumène est là dans le simple but de nous en mettre plein la vue, et je pense sincèrement que nous ne sommes pas au bout de nos surprises.

Ci-dessous, l’album à écouter dans son intégralité. Attention les oreilles, tu n’es pas prêt.e pour ce qui va suivre.

[ALBUM] Balade entre les flashs de Dajak

Il a commencé au conservatoire en prenant des cours de guitare avant de s’intéresser à l’univers reggae / dancehall.

À 22 ans, le beatmaker et interprète Dajak a su s’imprégner de son propre flow en mélangeant sound system, trap et hip-hop, apportant alors un vent de liberté à l’univers de la musique actuelle.

Dajak a un pied dans le monde de la culture rap et hip-hop depuis bien des années, mais ce n’est pas pour autant qu’il s’empêche de frôler la frontière entre le rap et le chant.

En juin, il a sorti son premier EP Flash, soit 6 titres parsemés de flashs, permettant au temps de se figer et de laisser place à la mélancolie.

Balade entre des flashs…

… Qui parlent de problèmes, de rêves et d’ambitions. Qui permettent de faire le point sur le monde qui évolue : finis les futilités. Dajak nous fait danser, nous fout les poils, en faisant des clins d’oeil à ses influences de toujours et en jouant sur la mélancolie.

Ces six titres où l’artiste se libère nous rappellent que tout est éphémère et que l’avenir nous attend la porte grande ouverte. Alors, qu’est-ce qu’on attend pour foncer ?

En collaboration avec Yoann Tome-Mestre

[ALBUM] Ta compilation 100% hip-hop signée La Ligne Bleue

La Ligne Bleue Records est une grande famille, regroupant une large gamme de styles et genres musicaux différents. Unis tous ensemble pour la même cause : la musique.

Manast LL’, Rad Cartier, Jeune Faune, Ceddy, DOR, Joss, Astrolable, 528ron.

Tu pourras y retrouver tant de la musique expérimentale qu’électronique, du rap et encore du RnB. Le tout, pour combler tes oreilles.

En cette douce période de confinement, une nouvelle compilation est sortie, sous le nom de Bleue Vol 2.0.
Comme ils le disent eux-même, cette compilation est sous le signe du romantisme, assumé et revendiqué.

Bleue Vol 2.0 explore les facettes et particularités de chaque artiste du label pour avoir une compil’ hip-hop aux multiples influences (notamment la soul, musique électronique ou encore la pop).

Chaque artiste cité plus haut a alors son moment de gloire, pour montrer le temps d’un titre de quoi il est capable.

Un rendu plutôt sympathique, à écouter sans modération.

En collaboration avec La Ligne Bleue Records

56757294_831208497247377_4689662854788284416_n