[CLIP] Le nouveau clip d’Entropie, ou une ode à nos souvenirs de jeunesse

Alors que nous n’avions plus vraiment entendu parler d’eux depuis leur premier single, The Deputy en 2019, les garçons d’Entropie reviennent sur le devant de la scène avec un nouveau titre.

Grâce à une campagne Ulule et avec le soutien de la SACEM, Valentin, Adam, Loan et Bertrand arrivent en ce printemps 2021 avec un amas de nouvelles choses, à commencer par le clip de Teenager Summertime, où le groupe fait une ode à un passé qui nous appartient de loin ou de près.

Réalisé par El-Hadji Kalidou, Teenager Summertime met en scène un groupe de jeunes sous toutes ses facettes et respirant la joie de vivre, la fraîcheur, la naïveté et la légèreté de nos années d’ados. Ce nouveau clip nous invite à s’évader vers l’ailleurs, vers le bon vieux temps comme certains pourraient l’envisager.

En attendant le retour des vrais concerts, des pogos et de la chaleur humaine, (re)vis le concert d’Entropie pour le BDA du Groupe IGS, et stream ce nouveau single plein d’allégresse.

[LIVE] La fête d’Entropie @ L’Alimentation Générale

L’entropie mesure le désordre, Entropie l’étudie et le répand. Cette définition colle bien à Valentin, Adam, Bertrand et Loan qui sont à la fois scientifiques et bordéliques.
La concrétisation de ce travail explose ensuite sur scène où tout le monde se doit de festoyer et de recevoir l’énergie qui se dégage des chansons.

Et festoyer, c’est ce qu’il s’est passé ce jeudi soir. En réunissant Sahel Ménilmontant,  Yolamif, Entropie et SUB37, L’Alimentation Générale en a vu de toutes les couleurs et a pu danser jusqu’à la moitié du bout de la nuit.

C’est Sahel Ménilmontant et sa superbe afro-groove qui, sur les coups de 21H, a lancé le show. Entre rythmes endiablés de musique traditionnelle sénégalaise et sonorités contemporaines des instruments occidentaux, Musicaléomentvotre peut te confirmer que l’expression « On se croirait en vacances » prenait tout son sens.
Cette musique, qui ouvrait le bal, te fait voyager et te fait oublier que tu n’es que dans le 11e à Paris. Sur scène comme dans le public, on est bien et on ne veut pas que ça s’arrête. Sahel Ménilmontant, ce n’est que des good vibes et de la positivité. Des sourires et de la danse. Et ça fait du bien.

Et puis arrive la folie rock, la folie parisienne, les excellents quatre gars d’Entropie. Après une bière, la vérification des amplis et quelques sourires destinés aux groupies dans le public, ils sont fins prêts. La salle s’est remplie entre temps, et on attend le « 1, 2 et 1, 2, 3, 4 » de Loan.
Tout le monde connait les paroles de The Deputy, leur dernier titre qui ouvre le show. Pendant tout le set, ça chante et ça danse, l’énergie chez Entropie est communicative et on la retrouve jusqu’au bout de la salle, du côté des barmans qui ne le montrent peut-être pas, mais font partie des gens que l’ont voit bouger au loin, sur la trap, la pop, le rock ou encore les influences électroniques d’Entropie.

Musicaléomentvotre voyait pour la première fois Entropie sur scène, bien que leurs titres passent inévitablement dans ses écouteurs un peu chaque semaine. J’aurai aimé pouvoir comparer ce live là avec les précédents histoire de constater leur progression mais…
… que dis-je. Je sais très bien qu’encore une fois, ce jeudi soir et comme d’habitude, ils se sont donnés au maximum. Qu’ils iront toujours plus loin dans ce qu’ils font, et que leur énergie débordante restera telle qu’elle est, après un, deux ou quarante concerts. Alors comme chaque personne à L’Alimentation Générale, j’ai profité du moment qui se présentait à moi en chantant The Deputy ou encore Epicure. Et c’était vraiment c o o l.

Ce soir là, il y avait également Yolamif et SUB37.

Yolamif, c’est un mélange dit « schizophrène » d’une multitude d’influences, passé juste après Sahel Ménilmontant. T’imagines ce genre de transition ?
Là encore, on a profité et dansé sur quelques riffs endiablés. Yolamif dégage un certain groove bouillant fort sympathique, il faut le dire. Entre jazz, un brin de techno et du rock, on ne peut d’après moi qu’apprécier.

Puis sur les coups de minuit, a débarqué le duo SUB37, un mélange de rouge et de noir, d’un groove parfois afro, d’autrefois sous acid. Tout s’entremêle afin de te faire taper du pied jusqu’à la fin de ta soirée. Je me souviens de gens qui dansent et qui rient, je me souviens que la fin de la nuit paraissait si lointaine. Que c’était excellent et que ça fait du bien de ne pas se soucier du temps qui file sous nos doigts.

C’était la fête à L’Alimentation Générale.

À NOTER :
Yolamif le 16/05au Barboteur (⤑ Place de la Pointe, 93500, Pantin)
SUB37 le 23/05à L’International (⤑ 5, rue Moret, 75011)
Entropie le 14/06 à L’International (+Faye Valentine ⤑ 5, rue Moret, 75011)
Merci Norma Kassem pour les photos

Capture d’écran 2019-05-11 à 10.54.25