[CLIP] Kids Return nous plonge dans la nostalgie des années 70, avec « Melody » et « Our Love »

Le son de Kids Return se situe entre une pop californienne des Mamas and The Papas, des orchestrations de Vladimir Cosma et des bandes sons de Joe Hisaishi.

Mais Kids Return c’est aussi et avant tout, l’histoire d’une rencontre entre deux potes encore tout jeunes, passionnés de musique et de cinéma. D’où ce choix de nom de scène, une référence directe au sixième film de Takeshi Kitano, sorti en 1996.
Adrien et Clément font une musique pleine de mélodies et d’émotions, romantique et mélancolique, portée par des instruments très organiques, allant de la guitare acoustique aux synthés analogiques. C’est entre leur studio parisien et une maison des Pyrénées que sont nés deux premiers titres : Melody et Our Love.

Kids Return nous emmène en balade, en passant de sonorités modernes à sonorités nous rappelant les années 70.

À travers Melody et Our Love, Clément et Adrien démontrent la profondeur que contient la fausse naïveté de l’enfance, et la puissance évocatrice de la nostalgie. Melody est une sorte de musique de film romantique et mélancolique, qui puise dans l’influence de la French Touch, aussi énergique que Blur et harmonique que MGMT. Our Love est quant à lui plus dansant, sans pour autant perdre les racines musicales du premier titre : il est élégant, vivant, groovy et funky, tout en gardant cet air mélancolique qu’étrangement, nous adorons.

(C’est un duo à surveiller de [très] près).

[CLIP] Alewya, en pleine rave dans son nouveau clip

Alors qu’il nous est actuellement impossible de bouger nos corps dans une danse effrontée, Alewya vient mélanger styles et genres musicaux, nous rappelant que malgré tout, nos corps peuvent toujours être en mouvement.

Son nouveau clip, Spirit_X nous plonge dans le monde de la rave.

Alewya se faufile entre les sonorités drum & bass tout en se frayant un chemin à travers des tunnels désaffectés, menant vers un dancefloor caché. Autrement dit, une rave illégale à une époque où danser sans fin est chose impensable. L’artiste londonienne transcende une nouvelle fois les genres en osant mélanger la soul / rnb à des sonorités plus mystiques, nous prouvant une nouvelle qu’elle n’est qu’au début de son ascension.

[ALBUM] « Volcans », le premier EP explosif d’Ojos

C’est un duo en orange et noir, mêlant enfant sage et enfant sauvage, sonorités pop et urbaines. C’est une part d’Élodie et une part d’Hadrien. C’est Ojos, et le duo vient de sortir son premier EP, Volcans.

La musique d’Ojos est reconnaissable parmi tant d’autres tant leur univers est si singulier. Cet EP est composé de cinq titres tous aussi bien les uns que les autres (et s’il le fallait, il serait difficile de définir quel est celui que l’on préfère). Ils flottent entre amour et haine, douceur et violence, folie et raison, sur fond de voix hispaniques et francophones.

D’apparence calmes et silencieuses, les chansons issues de ce premier disque sont telles des volcans qui grondent de l’intérieur, insaisissables et imprévisibles.

Après l’avoir joué en version alternative / acoustique au Bar Gallia le 23 juillet, Ojos sera de retour le 26 août pour présenter Volcans dans toute sa splendeur, sur la scène du Pop-Up du Label.

[ALBUM] ADB erre entre deux mondes dans son deuxième projet

Il erre entre morceaux en solo et à plusieurs, entre déferlante émotionnelle et déchaînement d’une folle énergie puisée au fond de ses tripes.

ADB est artiste mais avant tout un enfant de son époque, qui ne sait pas toujours bien comment exprimer ses émotions au quotidien. Avec Entre Deux Mondes, son deuxième EP, il fait de ses pensées et de ses maux tout un projet qui s’efforce d’être plus personnel que le premier.

Écrits, composés, produits et mixés seuls pour la plupart des titres, ces tracks sont à écouter avec grande attention.

Pour lui, la musique se vit, se partage ; et pour preuve ! Dans ce disque de cinq titres, ADB a décidé d’être accompagné une nouvelle fois par certains de ses bras droits : Téo sans H, Pab The Kid, Ben Molinaro et Roy Markson, permettant alors à ce projet d’osciller entre bangers et pianos voix, pop et rap de façon très linéaire.

Entre Deux Mondes est à écouter d’une traite jusqu’à épuisement.

[CLIP] Thomas Guerlet et Miki Duplay reprennent Barbara (et c’est beau)

Si Thomas Guerlet sortait il y a quelques semaines son single The Derailer, il revient aujourd’hui aux côtés de l’artiste franco-coréenne Miki Duplay pour s’attaquer à un monument de la musique.

Cette chanson, grand classique de la musique française, est maintenant composée d’un fond de musique électronique et de jazz, lui donnant alors ce second souffle que nous attendions tant.
« Il faut être fout pour reprendre du Barbara » pourrait-on penser, mais Thomas et Miki ont décider de relever ce défi. Dis, quand reviendras-tu ? est remise au goût du jour avec un point de vue masculin, où deux êtres esseulés errent, désarmés face à la vie.