Mais de qui tu parles ? *

 

* Je te parle de ceux qui sont encore aujourd’hui dans l’ombre. Ceux qui grandissent chaque jour un peu plus grâce au bouche à oreille, avant qu’on ne commence à parler d’eux sur la toile internet. Je te parle de ceux que tu entendras par-ci par là, une fois dans un bar, la fois suivante sur YouTube avant de les voir en première partie du groupe que tu préfères. Je te parle de ces talents inconnus et qui pourtant, tôt ou tard auront une affiche avec leur tête dans le métro, ligne 7. Je te parle de ceux que tu peux croiser au détour d’une rue, à qui tu lâcheras facilement un sourire d’admiration avant que tous les passants ne s’arrachent une photo avec eux. Je te parle de ces personnes, normales, que tu écouteras en te perdant une nuit sur YouTube. Ou après des longues heures de recherches sur SoundCloud, car c’est la que tu es sûr de trouver des pépites que personne d’autre à part toi n’aurais pu trouver. Car tu t’acharnes nuits et jours pour pouvoir dire lors d’un apéro « Mec, tu connais ça ? Attends, tu vas adorer. C’est pas connu mais t’inquiète, d’ici quelques mois, même les Inrockuptibles en parleront ». 

Les six artistes dont je vais te parler se démarquent des autres. Leur allure androgyne, leur musique dans lesquelles il est facile de se reconnaitre, leur passé et leur style. 

Aujourd’hui, je te parle de Pi Ja Ma, Hervé, Bolides, Hugo Pillard (TRENTE), Hubert Lenoir et de Casual Melancholia.

 

2015, énième année de la Nouvelle Star que, comme d’habitude, je suis l’oreille attentive. Entre deux casseroles, la jolie voix de Pauline retentit sur la scène du théâtre. Depuis sont nés Pi Ja Ma, une pépite pop « made in France » et son univers bien à elle, chose qui se retrouve très bien dans son premier album Nice to meet U, sorti le 18 janvier. Tantôt décalée, tantôt plus contemplative, Pi Ja Ma nous tire vers le haut avec ses onze titres dans sa pop édulcorée. On se laisse porter par la poétesse moderne, celle du vrai XXIème siècle qui aborde les thèmes de notre quotidien.

 

Hervé va faire vibrer la scène française. On en parle déjà sur internet, Va Piano passe sur France Inter depuis ce matin et les places pour son premier concert solo en mai filent comme des petits pains. Seulement deux titres afin d’annoncer l’arrivée de son EP en mars, Hervé revient nous surprendre, nous charmer, nous percuter avec son piano et ses différents beats. Un début qui annonce un succès certain pour l’ancien membre de Postaal.

 

2019, l’année du changement. Connus sous le nom de Ruby Cube, les toulousains reviennent. Appelez les désormais Bolides. Auparavant sacrés jeunes espoirs de la scène française, j’attends impatiemment le premier titre de cette nouvelle page (sortie : le 25 janvier). Les deux freestyle postés sur YouTube nous mettent dans l’ambiance : Bolides s’attaque à la chanson française, cependant, leur musique est toujours branché électro-pop. Et attention spoil : leur premier titre parle d’amour.

Hugo Pillard alias TRENTE, « star » d’Instagram avec un peu plus de 1000 abonnés, réalisateur de clips vidéos. Et artiste, musicien, chanteur à la voix suave créant alors un contraste avec sa musique électro-rock et énergique. Ses couplets sont très mélodieux et dès lors qu’arrive le refrain, il nous pousse dans une sorte de danse libératrice. Peu connu maintenant, mais qu’en sera-t-il dans quelques mois ?

 

La sensation Hubert Lenoir, qu’est-ce que c’est ? C’est anciennement The Seasons, c’est l’indépendance dans la musique et penser librement en ce qui concerne les paroles. C’est un personnage encore inconnu en France et à part entière, androgyne, excentrique, extraverti et surtout, épanoui. Son album sort le 1er février, et c’est un album aux allures jazz, glam-rock et pop, il est en concert à la Boule Noire le 2 février… son avenir dans cette carrière solo semble déjà être tout tracé.

 

Un titre = un clip. C’est ce que Martin Rahin alias Casual Melancholia nous propose depuis 3 mois, avant d’enfin balancer son EP. Poète et musicien dans l’âme, danseur en bonus, qualités qui permettent de créer la parfaite bande son de ta vie en seulement quelques titres. Une chanson qui t’accompagnerai dans chaque instant de ta vie, dans chaque sentiment que tu pourrais éprouver. Une musique qui t’emporte, te transporte dans un tout autre univers ; celui de Martin et de son élégance, sa poésie, sa mélancolie, son romantisme…

Musicaleomentvotre

4 commentaires sur “Mais de qui tu parles ? *

Ajouter un commentaire

Un petit commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :